MICHELE MANCA  

Chanteur et physiotérapeuthe, il mène côte à côte les deux activités dans une recherche sur le son et le mouvement; il dirige des groupes avec la méthode “Corps et Conscience” (méthode Georges Courchinoux).

Il s'est formé au chant à la Scuola Popolare di Musica di Testaccio à Rome où depuis plus de dix ans il participe en tant que chanteur à de nombreux concerts et événements sonores (dont Canto General de Theodorakis - Musica per la Libertà, Orfeo ed Euridice de Gluck - Teatro dei Documenti, Rome, et Fogli d’album dell’800 et Fogli Volanti avec la Fanfare de la Spmt).

Depuis 95 il suit les cours de Giovanna Marini sur la vocalité populaire et sur la musique de tradition orale italienne et participe comme soliste à nombreux concerts de musique traditionnelle (notamment Una giornata lunga un secolo, événement musical de Claudio Vedovati, SPMT).

En 2000 il participe à la création du Quartetto Urbano.

Il a chanté la musique de G. Marini dans les oeuvres: L’Assemblée des femmes di Aristofane (CD Musiche di scena - NOTA), La déclaration des Droits de l'homme (Musica per la libertà, SPMT); et avec le Quartetto Urbano dans le spectacle Animarrovescio de Adriana Borriello (Hebbel Teater, Berlin, et Teatro Nazionale, Rome) et dans le Concerto per Leopardi (Alcamo, Sicile).

En 2010 il est soliste dans l'album de Francesca Ferri In questo mondo, Musiche per Teatro enregistré pour Zone di Musica.

 

Discographie

Musiche di scena - NOTA

Un altro modo è possibile – ZONE DI MUSICA

Mentre corre cielo e terra - ZONE DI MUSICA

Tamait de Andrea Oggioni - ZONE DI MUSICA (in La Gravosità)

D'Amanti e D'Anarchisti - ZONE DI MUSICA (in Addio a Lugano)

In questo mondo, Musiche per Teatro de Francesca Ferri- ZONE DI MUSICA

Spesso il male di vivere ho incontrato, Montale e Leopardi in musica - de Giovanna Marini&Quartetto Urbano, direction musicale X. Rebut - NOTA