Mentre corre cielo e terra

               Tandis que défilent le ciel et la terre

 

Voix:

Germana Mastropasqua | Flaviana Rossi 

Michele Manca | Xavier Rebut

 

Direction musicale: Xavier Rebut

 

Enregistré et mixé par Fabio Venturi en janvier 2008 à Zone Di Musica, Formello (Rome)

 

en couverture:

Saliva dalla terra - Jean-Guy Paratte

 

 

track list / textes de présentation / livret complet IT-FR-EN /la partition

commande chez Zone di Musica


 

track list - écoute des extraits sur myspace

 

1. Alla licenza 

Xavier L. Rebut

2. Surfarara 

traditionnel sicilien

3. Canzone di viaggio 

Emilio Jona - Sergio Liberovici, arr.X. Rebut

4. Che resta?  

Silvio Costabile – Giovanna Salviucci Marini

5. Ce lu toccamu lu peduzzu a Rosa

traditionnel calabrais

6. La Storia di Cicciu Ulivieri

traditionnel sicilien

7. Nu giorno ditti

traditionnel de Basilicata

8. Canzone dei Precari

A. Talamonti e X. Rebut – Xavier Rebut 

9. Combattete lavoratori Esposito – Cuppone (*)

du répertoire des Mondine de Trino Vercellese 

10.  Numi voi siete spietati

Esposito – Cuppone (*) de anonyme

11. Bongiorno mare

traditionnel du Salento

12. Onore alla tazza e agli sposi G. Salviucci Marini

interview avec S. Stangoni par F. Coggiola (*) (***)

13. Da cannu semmu nati G. Salviucci Marini

du répertoire du choeur Galletto di Gallura, Sardaigne

14. Mo ve’ la bella mia dalla muntagne

Matteo Salvatore (**)

15. L’amore vecchio

Giovanna Salviucci Marini

16. Lu Giovedì Sante

traditionnel des Pouilles

17. La vita per il pane

Giovanna Salviucci Marini

18. Camminava immurutu

Nino  De Vita - Antonella Talamonti 

19. Lu Silenziu, Amu la morti

Ignazio Buttitta - Antonella Talamonti

20.  Lu Silenziu, Amu lu Silenziu

Ignazio Buttitta - Antonella Talamonti

21.  Lu Silenziu, Amu li nichi paisi

Ignazio Buttitta - Antonella Talamonti

22.  U rancuri, Io vi consideru

Ignazio Buttitta - Antonella Talamonti

(*)ALA BIANCA Publishing/Ed. BELLA CIAO (**)ALA BIANCA Publishing  (***) sur licence Ala Bianca Group srl

 

La Partition des chants du cd

 

 

compositions de

GIOVANNA SALVIUCCI MARINI

ANTONELLA TALAMONTI

SERGE LIBEROVICI

MATTEO SALVATORE

XAVIER REBUT

 

www.zonedimusica.com - zonedimusica@tiscali.it

via Città di Castello, 14 - 00191 Roma

tel +39 06 333 0801

 

les partitions

 

 

 

 


Lorsque l’on assiste à un spectacle du Quartetto Urbano, l’attention, le souffle et l’esprit sont comme en suspension dans la justesse parfaite, dans l’harmonie des voix, et dans leur étonnant équilibre.

Au delà de la variété des moments en soliste, on a l’impression dans l’ensemble d’écouter un unique instrument. Comme chez certains groupes d’interprètes masculins de la tradition sarde, cette sensation n’est pas tant un fait acoustique mais plutôt la capacité de s’accorder avec la “recherche et la restitution d’une âme commune”. C’est de l’étude soignée et constante de cette tradition populaire et d’autres encore, et de la musique en général, qu’est né l’extraordinaire phénomène de composition et d’interprétation qu’est le Quartetto Urbano.

Ceux qui ont la chance et le plaisir de connaître Giovanna Marini non seulement comme musicienne mais come chercheuse et enseignante, ne peuvent pas ne pas reconnaître dans ce phénomène son empreinte profonde.

Ces quatre musiciens en effet, se sont formés à son école, et parallèlement à leurs parcours personnels ils continuent de compter parmi ses collaborateurs.

Du côté visuel, en outre, il y a une tenue, une grâce chez le Quartetto dans sa manière d’être sur scène qui est celle des grands interprètes, de ceux qui n’ont pas besoin d’embellir d’un geste superflu une toute autre gratia, qui est à la fois un don de bravoure et la marque d’une indéniable noblesse intérieure.

Bien entendu, toutes ces capacités peuvent se percevoir aussi à la seule écoute.

Et c’est justement pour les maintenir intactes que nous avons pensé enregistrer ce disque dans un espace à la résonnance naturelle, plutôt que dans l’athmosphère ouatée d’une salle d’enregistrement. Nous avons choisi une maison comme lieu qui puisse devenir un ultérieur récipient acoustique pour cette caisse harmonique qu’est le corps humain.

Dans le mélange de musique populaire et “savante” qu’est le répertoire de compositions et d’inteprétations du Quartetto Urbano, l’absorption des classiques – non seulement des anciens mais de tout le XXème siècle – est présente d’une heureuse manière.

C’est pourquoi Zone di Musica entend offrir ce nouveau travail du Quartetto Urbano au public qui s’intéresse habituellement à la musique traditionnelle, mais aussi, en tant que nouvelle proposition, au public de musique contemporaine. Nous espérons que ce travail enthousiasmera comme il nous a enthousiasmé.

 Zone di Musica


mentre corre cielo e terra

tandis que défilent le ciel et la terre

Chants de tradition orale italiens et madrigaux contemporains pour 4 voix

 

Après Un altro modo è possibile, Mentre corre cielo e terra est notre deuxième concert et deuxième disque, pensé comme un unique parcours sonore: le long d’une grande partition se déroulent les chants de la passion, les stornelli - modes chantés pour se répondre - et les chants de travail. Ils y cotôyent les créations originales: il y a le travail d’Antonella Talamonti sur des textes des poètes siciliens Ignazio Buttitta et Nino De Vita, il y a les mots d’aujourd’hui qui racontent en musique le travail précaire, et il y a les madrigaux de Giovanna Marini, qui sait exprimer le courage de qui sait regarder et agir, et qui sait raconter la “vie pour le pain”, l’abandon de la terre d’origine, la séparation dans l’espoir de trouver le “pain pour la vie”.

L’actualité d’un chant des Mondine (les repiqueuses de riz) qui luttaient pour le respect des 8 heures de travail journalières et celle d’un mottetus sarde sur les rapports féodaux transparaît en filigrane à travers les timbres et les harmonies de cette “autre Italie”, Italie qui est celle du passé et de la mémoire, riche de cultures différentes et continuellement en transformation.

En quatuor nous parcourons la péninsule, des brouillards du Nord traversés par les travailleurs journaliers jusqu’en Sicile où le chant d’un cantastorie et celui d’un mineur d’une sulfatara (mine de souffre) deviennent des points communs d’une humanité qui se réinvente une ritualité et cherche comment se raconter.

Ce travail, fruit des années d'étude et de recherches, de participation et partage avec Giovanna Marini et son cours à l'Ecole Populaire de Musique de Testaccio de Rome, est aussi l’occasion pour rendre hommage aux protagonistes et témoins de la recherche, d’une culture et d’un esprit musical qui sont l’humus qui nourrit le parcours du quatuor. Dans le Quartetto Urbano nous mettons en pratique le langage d’une tradition orale où l’acte musical trouve sa raison d’être dans le contexte du rite, avec une fonction bien précise qui permet aux uns et aux autres de vivre ensemble et de mener à bien les événements qui rythment le quotidien. En découvrant et réinventant notre propre façon de “fare musica”, notre propre pratique musicale.

 

“Tandis que les journaux hurlent

le nom de qui meurt à chaque heure

dans les rues, au milieu des fusils

d’une violence qui dévore

Il y a celui qui espère la paix

celui qui veut encore la guerre

celui qui regarde seulement et se tait,

tandis que défilent le ciel et la terre.”

Emilio Jona, Canzone di Viaggio

Il Quartetto Urbano